Les cours collectifs, nécessaires?

Pour que votre chien puisse intégrer des apprentissages, quels qu'ils soient, il faut qu'il soit dans un état d'esprit calme et serein.  C'est d'ailleurs la même chose pour vous!

Si votre chien est trop agité, nerveux, mal à l'aise ou craintif, il n'est en mesure d'être attentif, ni à vous ni à quoi que ce soit d'autre que ce qui mobilise toute son attention.  

 

Il arrive souvent que, lors des cours collectifs, les chiens soient tellement excités ou distraits que la séance se transforme en expérience négative, tant pour l'humain que pour son partenaire canin: l'énervement de l'un se communique d'office à l'autre, et la combinaison des deux fait effet boule de neige... 

 

Si c'est le cas pour votre chien, ne vous inquiétez pas!  Les cours collectifs sont à la mode et très demandés, mais sont loin d'être nécessaires...

 

Voici les deux raisons pour lesquelles les cours de groupe sont fort demandés... pas forcément à raison.

 

1. Pour socialiser le chien

 

La période de  socialisation en tant que telle (pendant laquelle le cerveau est particulièrement réceptif aux nouvelles expériences) commence quand le chiot a environ 3 semaines, et se termine quand il a entre 12 et 16 semaine (pour compter large).  Au delà de 4 mois, on ne socialise plus un chiot à proprement parler, on lui permet simplement de cotoyer d'autres chiens.  Je vous renvoie au texte que j'ai écrit sur la socialisation.  Il reste cependant nécessaire de veiller à ce que les expériences soient positives!

 

Si votre chien ne sait plus comment il s'appelle dès qu'il se trouve sur un terrain avec des congénères, plutôt que d'exiger de lui qu'il se concentre alors qu'il en est incapable dans ces conditions, je vous invite à lui procurer d'autres occasions de voir des copains. 

Permettre à votre compagnon de passer du temps avec un copain qui a un tempérament et un format qui s'accordent au sien sera beaucoup plus agréable pour tout le monde.  Vous pourriez alors aller vous promener ensemble, ou accueillir son copain dans votre jardin clôturé, en toute sécurité, après vous êtes assurés qu'ils forment une bonne combinaison. 

 

2. Pour le mettre dans des situations difficiles

 

Le cours collectif est effectivement un contexte difficile pour le chien, parce que souvent synonyme d'excitation.  Son plaisir à voir d'autres chiens se transforme d'ailleurs vite en frustration...   Or, comme je l'ai expliqué plus haut, un chien nerveux/distrait/excité/anxieux n'est pas en mesure de se concentrer, ni d'être en réel contact avec vous!  De plus, ce manque d'attention mutuelle peut rapidement vous procurer un sentiment d'échec qui ne vous apportera rien de positif, ni à vous, ni à votre chien, ni à votre relation!

 

Pour la grande majorité des chiens, être sur un terrain avec plusieurs congénères ne se rapproche pas d'une situation de la vie quotidienne (même pour ceux qui vivent avec d'autres chiens).

Alors, plutôt que de chercher à tout prix  à obtenir de beaux résultats sur le terrain une fois par semaine, je vous invite à concentrer votre attention et vos efforts sur la pratique dans votre vie quotidienne, qui comporte déjà beaucoup de niveaux de difficulté (selon que vous êtes dans la maison, dans le jardin, en rue, que vous avez de la visite, etc).

C'est d'abord là que vous tirerez le plus grand bénéfice de votre travail!