La socialisation

La période de socialisation proprement dite commence lorsque le chiot a 3 semaines, et se termine lorsqu'il a environ 12-16 semaines.  

C'est une période très importante parce que les expériences vécues peuvent avoir un impact sur toute la vie du chien.

Bien entendu, cela ne signifie pas que les apprentissages ne sont plus possibles ensuite... juste que c'est une période particulière. 

 

Socialiser son chiot, ce n'est pas seulement l'exposer à diverses situations et stimuli; c'est surtout veiller à ce que toutes ces expériences soient positives et bien vécues.  Une expérience mal vécue risque de se transformer en point de référence négatif!  Mieux vaut donc chercher à privilégier la qualité, et non la quantité...

 

Si vous emmenez votre chiot partout "pour le socialiser" mais qu'il est mal à l'aise, cela ne sera bénéfique pour personne, ni sur le moment, ni pour l'avenir...

Si vous le mettez en contact avec d'autres chiots/chiens avec qui il ne se sent pas en sécurité, l'expérience ne sera pas agréable non plus!  Pensez notamment aux chiens de petites tailles qui peuvent se trouver complètement démunis devant des congénères du même âge, mais qui font x fois leur poids...

 

La période de socialisation, et la sensibilité qui la caractèrise, peut être mise à profit de bien d'autres manières qu'en "exposant" votre chiot... c'est aussi une période particulièrement propice au développement d'une relation de confiance. Privilégiez les choses simples, les moments partagés à être ensemble, les toutes petites expériences agréables, pour nourrir ce lien naissant!

 

Vous comprendrez le danger potentiel de ces "mises en situations" non réfléchies ou non gérées, qui n'auront aucun effet positif sur votre relation et la confiance que votre chiot développe pour vous. 

Comment vous sentiriez-vous si votre meilleur ami s'appliquait, avec les meilleures intentions du monde, à vous pousser dans la piscine pour vous apprendre à nager?  Quel impact une telle expérience pourrait-elle avoir sur vous, par rapport à votre appréhension pour l'eau, et à votre amitié? 

 

Alors allez-y doucement, à petits pas, sans vouloir aller trop vite!  Laissez à votre chiot le temps de s'épanouir et de s'éveiller à son propre rythme, sans rien forcer. 

 

Privilégiez la qualité, pas la quantité.

Et choisissez de nourrir votre lien de confiance avant toute chose!