L'école des chiots, pour apprendre dans le plaisir!

Les chiots sont particulièrement réceptifs aux nouveaux apprentissages pendant la période de socialisation, qui s’étend de 3 semaines à 3 mois.

Profitez-en pour mettre en place toutes les bonnes habitudes qui vous faciliteront la vie aux côtés de votre compagnon canin, tout au long de sa vie! C’est pour cette raison que j’insiste sur le rôle préventif de l’école des chiots.

 

Une importance toute particulière est accordée à la socialisation des chiots, tant vis-à-vis de leurs congénères canins que des humains lors des séances de jeux.

Les exercices d’obéissance de base (rappel, etc.) sont abordés sans contrainte, dans un climat positif et agréable pour tous (méthode naturelle, Joseph Ortega)!

Afin de favoriser un climat d’apprentissage positif et convivial, le nombre de chiots par groupe est limité et nous sommes 2 pour encadrer les groupes.

 

Les groupes sont organisés selon le niveau des chiens, par tranches d’âges, tout en en prenant en compte des spécificités comme le tempérament de chacun, ou sa taille.

 

- 2 à 4 mois (la maternelle): c’est la période la plus importante pour mettre en place les bases de l’obéissance.  Les chiots sont encore des « bébés », réceptifs à tout ce qui les entoure tout en étant encore fort dépendants de leurs maitres.  On commence à aborder les exercices d’obéissance proprement dits (rappel, assis, couché, marche en laisse, etc) tout en développant une bonne socialisation, en apprenant à se laisser manipuler, etc.

- 4 à 6 mois (école primaire): le jeune chien commence à prendre son autonomie et son indépendance pour explorer son environnement, il est parfois plus distrait et un peu moins à l’écoute.  Il est donc primordial de renforcer efficacement les apprentissages effectués jusque-là.

- au-delà de 6 mois: la puberté et la crise d’adolescence qui l’accompagne se profilent à l’horizon… votre jeune chien n’est plus un chiot mais un individu qui cherche sa place et n’hésite pas à tester les limites (y compris celles qu’il a toujours acceptées).  Il peut avoir tendance à faire la sourde oreille par rapport aux ordres qu’il connait.

- Un parcours d’obstacles aide les plus réservés à dépasser leurs appréhensions sous la guidance de leurs maitres.  Pour les plus hardis, c’est une occasion de travailler l’obéissance dans des circonstances qui sortent de l’ordinaire.

- Des mises en situations diverses et variées ont pour but de vous préparer, vous et vos jeunes compagnons, à affronter avec sérénité les situations que vous serez amenés à rencontrer au cours de votre vie commune en améliorant leur résistance au stress!